Visite du futur siège de la DDTM 56 – Structure mixte bois-béton

Infos pratiques

Dates :
Le 3 Mai 2016 
De 12h00 à 14h00

Adresse :
Siège DDTM 56
56 000 Vannes

Organisateurs :
Réseau Breton Bâtiment Durable

Présentation

La Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Morbihan fait construire son nouveau siège à Vannes. Le bâtiment de bureaux d’une surface de 6 500 m2 constitue par sa hauteur (R+5 en zone sismique 2) une première en Bretagne – Pays de la Loire pour une construction bois.

Conçu par le cabinet Nantais AIA, le projet fait appel à la construction bois avec l’utilisation de 1200 mde bois d’oeuvre en planchers et façades mixtes (épicéa). Le bois est également présent pour les brises-soleil ‎(douglas LC) et les caissons acoustiques (peuplier).

AIA Ingénierie met en oeuvre ici pour la première fois son procédé sous brevet INPI : la Façade FMB® bois-béton entièrement préfabriquée, où les murs ossature bois sont porteurs des planchers et de la peau béton extérieure reliée mécaniquement aux montants de bois. L’association du bois et du béton est également le principe retenu pour les planchers SBB®.

Programme

12h00 : Accueil par le Réseau Breton Bâtiment Durable

12h15 : Présentation du projet :

  • introduction par la maîtrise d’ouvrage (DDTM 56)
  • conception architecturale – bioclimatisme (Delphine Kerdreux – AIA Architecte)
  • conception structurale (Alexis Autret – AIA Ingénierie)
  • mise en oeuvre (Entreprise Cruard).

13h00 : Visite du chantier

Synthèse de la visite

L’historique du projet (Antoine Oser – DDTM 56)

La Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) a été créée en 2010 et est issue de la fusion de la Direction Départementale de l’Equipement, la Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt  et de la Direction Départementale des Affaires Maritimes. Le personnel de ces entités est réparti sur 6 sites à Vannes représentant 8 500 m2 de bureaux.

Une réflexion a été menée pour regrouper l’ensemble du personnel sur un seul site. L’opportunité foncière d’un terrain militaire offrait la possibilité d’implanter non seulement le bâtiment pouvant accueillir 3 800 mde bureaux pour la DDTM 56 mais permettait également d’envisager à plus long terme la création d’une nouvelle cité administrative. Ainsi, en plus des deux premiers hectares défrichés pour l’implantation du futur siège de la DDTM 56, un hectare supplémentaire sera destiné à la construction du siège de la Direction Départementale des Finances Publics (DDFIP) et aux services départementaux de l’éducation nationale. Au total se sont près de 12 hectares qui sont potentiellement exploitables dans les années à venir.

Concernant le siège de la DDTM 56, un concours de maitrise d’œuvre a été lancé en 2012. Le choix s’est porté sur l’agence AIA. L’approche environnementale globale a été l’un des principaux critères ayant influencé le choix, notamment par la prédominance du bois dans la structure, la gestion de la ressource en eau de pluie, la production de chaleur par deux chaudières granulés bois, des toitures végétalisées, l’utilisation de peintures biosourcées à base d’algue…

La lisibilité et la qualité des circulations intérieures entre espaces professionnels et espaces publics ont également été appréciées.

La conception du bâtiment (Delphine Kerdreux – Architecte chef de projet AIA)

Avant de s’attacher à la conception du bâtiment, la maîtrise d’oeuvre a dû prendre en compte le fort enjeu urbain pour ce projet. Il était nécessaire de désenclaver le site militaire qui était enfermé derrière un mur en pierre et réfléchir à la circulation future. Un giratoire a donc été créé et une partie du mur en pierre de l’enceinte militaire a été détruit.

Pour le bâtiment, la maîtrise d’ouvrage souhaitait qu’il soit un repère urbain avec une image environnementale forte, ce qui explique la présence visuelle du bois sur trois façades. L’architecte a souhaité une quatrième façade, à l‘est, en béton. Les ingénieurs ont apporté la solution FMB® qui n’avait encore jamais été mise en oeuvre sur un chantier. Le procédé FMB® correspond à la fois à une demande en conception, mais aussi au principe de la structure bois sur l’ensemble du bâtiment.

Dans sa proposition, l’équipe de conception s’est attachée, selon la volonté de la maitrise d’ouvrage, à réduire l’impact du bâtiment sur son environnement et à créer un environnement intérieur sain.

La structure (Jérémy Thomy – AIA Ingénierie)

La structure du bâtiment est un exemple en termes de mixité bois-béton. Elle se retrouve à la fois dans les planchers avec le procédé SBB® qui intégre des caissons acoustiques, mais également, et c’est une innovation, dans les parois verticales avec les façades FMB® qui ont fait l’objet d’un ATex auprès du CSTB pour ce projet.

Le procédé FMB® est une réponse structurelle à la demande architecturale d’une façade en béton. Le projet étant situé en zone sismique, la création d’une seule façade en béton (type voile béton) aurait créé un déséquilibre au niveau des efforts horizontaux, la structure bois des autres façades étant plus souple. Le procédé FMB® permet d’assouplir cette façade avec une structure bois support d’un parement béton.

Téléchargements

Supports de présentation utilisés lors de la visite

Introduction à la visite – Réseau Breton Bâtiment Durable

Format : PDF
Poids : 5 Mo

La Maîtrise d’ouvrage – Antoine Oser – DDTM 56

Format : PDF
Poids : 676 Ko

La conception architecturale – Delphine Kerdreux – Architecte AIA

Format : PDF
Poids : 14 Mo

La structure – Le procédé FMB® – AIA Ingénierie

Format : PDF
Poids : 11 Mo

La mise en oeuvre par l’entreprise Cruard

Format : PDF
Poids : 5 Mo

Plan d’accès